Astrid-The Belly Brain

” En mettant bout à bout toutes nos solitudes on pourrait se sentir un peu moins effrayés, un peu moins effrayés” . 

Ce sont les mots de la chanteuse Anne Sylvestre qui me viennent en tête alors que je m’apprête à inaugurer cette nouvelle catégorie qui me tient tout particulièrement à cœur, celle des “belles rencontres“.

Quinoa et Basmati c’est de la cuisine, mais pas que.

A l’origine de cette jolie aventure il y a une maladie pas marrante, un énorme sentiment de solitude au milieu d’un corps qui n’en fait qu’à sa tête et puis, enfin, la promesse d’un mieux être qui accompagnerait un changement d’habitudes alimentaires .

Ces changements fastidieux je n’aurais pas pu les opérer sans l’inspiration que j’ai puisé dans les univers de personnes inspirantes. Ce sont elles qui m’ont permis de trouver en moi la force nécessaire pour accomplir ce “reset alimentaire“.

Quinoa et Basmati c’est donc aussi, et avant tout, beaucoup de partage et la découverte d’une jolie communauté, celle de personnes sensibilisées au bien manger, à l’alimentation santé

On choisit rarement de modifier son alimentation comme ça, pour le plaisir, il y a en général une prise de conscience et bien souvent elle est le résultat d’un corps qui s’alarme.

Derrière chaque univers que j’ai pu découvrir, il y a de riches parcours de vie et j’ai eu envie de leur faire une petite place par ici.

Peut être que certains d’entre vous pourront s’y reconnaître et que leurs récits vous apporteront le réconfort qui m’a été si cher, en tout cas je suis persuadée qu’ils seront, pour tout le monde, de belles sources d’inspiration!

Pas de recette aujourd’hui ,donc, mais la première belle rencontre d’une longue série, celle de la pétillante Astrid, auteure du blog The Belly Brain, qui ouvre le bal nous racontant son petit miracle

 

Présente toi en quelques lignes (qui es-tu? tes traits de caractère, tes passions, tes valeurs… pourquoi et quand as tu décidé de changer d’alimentation ?)

 

Je m’appelle Astrid, j’ai 28 ans et je suis.. ravie d’être la première à témoigner sur ton blog !

Me décrire en 3 mots ? Je dirais que je suis curieuse, avenante et un peu tête en l’air (ou rêveuse, tout dépend comment on le voit 😉  ). 

 J’aime l’aventure, les nouveaux projets et passer des heures à refaire le monde avec toutes les personnes qui croisent mon chemin. J’aime les nouvelles rencontres et je suis persuadée que chaque personne est mise sur notre route pour nous apporter quelque chose, aussi infime soit-il.

J’ai eu la chance de beaucoup voyager pendant ma jeunesse et je pense que cela a contribué à faire de moi quelqu’un de curieux et avide de nouvelles expériences.

Alors que j’étudie aux Etats-Unis, je commence à ressentir des douleurs incompréhensibles dans l’ensemble de mon corps. Aux douleurs s’ajoutent rapidement une fatigue quotidienne, des vertiges et plein plein d’autres symptômes. Plusieurs mois après les premières douleurs, tous ces symptômes deviennent difficilement supportables, mes muscles sont spasmés, durs, je dors mal, les vertiges s’accentuent et j’ai mal de la tête au pied.

Mon état commence vraiment à me désespérer.   

Du coté des médecins, on me parle d’anxiété.

Quelque personnes de mon entourage me parlent alors de fibromyalgie, maladie mieux reconnue aux US qu’en France.

En regardant en ligne, je tombe sur d’innombrables messages de personnes qui souffrent de douleurs chroniques et qui n’arrivent pas à trouver de solutions pour aller mieux.

Deuxième coup de massue.

S’en suivent alors plusieurs jours de recherches acharnées sur internet, et je commence à trouver de rares témoignages de personnes qui s’en sont sorties. J’entends parler du régime Seignalet.

Du jour au lendemain, je m’y mets. Je n’ai rien à perdre finalement.

J’échange volontiers le pain et le fromage contre la douleur.

Au bout de quelques semaines, les vertiges ont quasi disparus et j’arrive de nouveau à dormir.

Au bout de quelques mois, les douleurs sont bien moins importantes et un grand nombre d’autres symptômes ont disparues.

Aujourd’hui, 18 mois plus tard, je n’ai ni douleur, ni plus aucun autre symptôme de la fibromyalgie.  

 

Parle nous un peu de ton blog, de ton univers.

 

En voyant mon état de santé s’améliorer à la vitesse de la lumière, je reste bouche bée.  

Il faut que je partage ça ! Bien plus qu’une envie, c’est un besoin ! Le besoin de savoir que d’autres personnes souffrant de douleurs chroniques auront la possibilité de tomber sur des témoignages.

Je décide alors de poster des recettes, des photos de mes plats, pour prouver qu’on peut s’alimenter de manière hypotoxique (sans produits inflammatoires) et continuer à se faire plaisir !

Mon but ? sensibiliser au fait que la douleur chronique n’est pas une fin en soit. Un an plus tard, je reçois de temps en temps des messages de personnes dont la route a croisé mon blog et qui me remercient, et mon dieu… quel bonheur !

 

Quels conseils donnerais-tu aux personnes qui souhaitent changer d’alimentation ?

 

NE DOUTEZ PAS !

Je pense qu’il faut déjà se détacher de la peur de ne pas être capable.

On est souvent capables de bien plus que ce que l’on pense.

Il faut croire en ce que l’on fait car vous rencontrerez beaucoup de sceptiques sur votre route. Commencez, et vous aurez déjà fait la moitié du chemin.

J’ai tendance à me dire que “dans tout voyage, le premier pas est le plus compliqué“.

 

ENTOUREZ-VOUS !

 

Lors des premiers mois, je me suis beaucoup inspirée d’autres témoignages de personnes aux US qui avaient soignée leur pathologie en changeant leur alimentation.

Suivre leur avancée me permettait de ne pas baisser les bras lors des périodes de doute.

Instagram est un outil puissant sur lequel j’ai pu discuter avec de nombreuses personnes traversant des situations similaires.

 

SOYEZ INDULGENTS AVEC VOUS-MÊME !

 

Même si changer son alimentation demande de la rigueur, il est important d’y aller petit à petit et d’écouter son corps.

On ne peut pas être sur tous les fronts en même temps.

Pour ma part, j’ai entrepris beaucoup de cure de jus, cure de cru, j’ai même eu ma période végan (de nombreux mois sans aucun produit animal). Toutes ces techniques m’ont aidé mais je pense qu‘il est possible de soulager la douleur en allant à son rythme et en gardant l’équilibre alimentaire qui vous convient.

 

Quelles sont tes recettes fétiches ? S’il fallait n’en réaliser qu’une sur ton blog ce serait laquelle?

 

  • Le dhal de lentilles, qui permet de se faire plaisir avec un petit plat chaud réconfortant et légèrement épicé tout en consommant un max de protéines végétales !

 

 

  • Et mon préferé, le banana bread vegan maxi moelleux ! Je ne suis pas sucré mais je pense sincèrement que c’est mon gâteau préféré ! Si vous aimez la banane, les arachides et le chocolat : il est pour vous ! En plus il est vraiment super facile à faire !

 

Une petite citation inspirante pour la route ?

 

J’adore celle-ci : ” Les chemins les plus difficiles mènent souvent à de merveilleuses destinations.”

C’est celle qui m’a suivie pendant tout mon chemin vers la santé.

La guérison peut prendre du temps et ne sera pas linéaire. Il y aura des jours avec et des jours sans. Il y aura des jours ou vous rêverez d’une grosse pizza 3 fromages et une bière. Des jours où vous aurez envie de tout envoyer balader. Des jours où vous aurez l’impression d’être seule. Et puis, il y aura ce jour où vous regarderez derrière vous et serez surprise et fière du chemin parcouru ! “

 

Retrouvez Astrid et sa belle énergie sur The Belly Brain, et n’hésitez pas à laisser un petit commentaire si son histoire vous a touché! 

 

A très bientôt pour une nouvelle belle rencontre 😉

2 Comments

  1. Eve

    6 mai 2018 at 12 h 38 min

    Merci Astrid pour ce super témoignage ! C’est enrichissant d’avoir le point de vue de quelqu’un d’autre … une autre vision des choses … des citations inspirantes <3

    1. Astrid

      7 mai 2018 at 10 h 45 min

      Hello EVE! Je t’en prie ! Ton message me touche beaucoup 🙂
      Et merci Sarra de partager mon témoignage sur ton petit blog bien cool !

Leave a Reply